450-586-2921, Poste 2303 info@shpl.quebec

Ça s’est passé à Lavaltrie en octobre…

 

1672 (29 octobre) L‘intendant Jean Talon accorde à Séraphin Margane de Lavaltrie, une importante concession de terre sur les rives du fleuve Saint-Laurent. Il s’agit de « la quantité d’une lieue et demie de terre de front sur pareille profondeur, à prendre sur le fleuve Saint-Laurent, bornée d’un costé les terres appartenans au séminaire de Montréal [Saint-Sulpice], et de l’autre celles non concédées [Lanoraie], par devant le dit fleuve, et par derrière aux terres non concédées, avec les deux islets qui sont devant la dite quantité de terre et la rivière S-Jean comprise; pour jouir de la dite terre en fief et seigneurie et justice, luy, ses hoirs et ayant cause ».  Les conditions imposées par l’intendant à Margane de Lavaltrie sont semblables à celles que la Couronne exige de tout concessionnaire de seigneurie à cette époque, soit: faire acte de foi et hommage au château Saint-Louis, à Québec (i.e. se déclarer vassal du Roi); tenir ou faire tenir feu et lieu sur sa concession (i.e. l’habiter et voir à ce que ses censitaires fassent de même); réserver au Roi le bois de chêne pour la construction des vaisseaux; donner avis au Roi ou à la Compagnie royale des Indes Occidentales des mines et minéraux trouvés dans la seigneurie; enfin permettre les chemins ou passages nécessaires. L’année 1672 marque donc une étape très importante pour le développement de la Nouvelle-France puisque quarante-six seigneuries sont concédées dont plusieurs le long du fleuve Saint-Laurent.

La « lieue » est une ancienne unité de mesure française qui correspond à :

84 arpents   15,120 pieds   4,9 km   840 perches   4,911.5 mètres   16,114 feet (mesure anglaise)   3.05 miles (mesure anglaise)

1674 (30 octobre) Concession devant le notaire Frérot de Lachesnaye d’une terre située en la seigneurie de Lavaltrie par Séraphin Margane, écuyer et seigneur de Lavaltrie et lieutenant dans le régiment d’infanterie, demeurant en sa seigneurie de Lavalterie, à Gabriel Gibaud dit Poitevin.

1704 (1er octobre) Naissance à Lavaltrie de Joseph Deguire dit Desrosiers, fils de Pierre Deguire dit Desrosiers et de Jeanne Blet (Belet, Blette). Il sera toutefois baptisé à Contrecoeur le 1er novembre 1704. Le Dictionnaire biographique du Canada (vol. IV, de 1771 à 1800) a fait la biographie de Joseph Deguire dit Desrosiers qui s’établit à Saint-Michel-d’Yamaska où il sera nommé en 1737 capitaine de milice. De plus, le 4 septembre 1751, le gouverneur La Jonquière et l’intendant Bigot lui accordera la concession de la seigneurie de la Rivière-David, appelée aussi Saint-Joseph ou Deguire.

Source: « LE LAVALTRIE D’AUTREFOIS » (1665-1972) CHRONOLOGIE HISTORIQUE ET PHOTOS ANCIENNES
par Me JEAN HÉTU, Ad. E. Président de la Société d’histoire et du patrimoine de Lavaltrie.