450-586-2921, Poste 2303 info@shpl.quebec

Ça s’est passé à Lavaltrie en juin…

1691 (27 juin)

Antoinette Legrand nous apprend que son mari, Nicolas Prunier dit Picard, un des premiers habitants établis en 1681 sur la seigneurie de M. de Lavaltrie et ancien soldat de la compagnie de LaNoraye au régiment de Carignan, a été pris par les Iroquois comme prisonnier de guerre.


1743 (18 juin)

Pierre Robillard, Jean-Baptiste Boisjoly, Jean-Baptiste Hétu, Étienne Lesieur, et d’autres habitants de Lavaltrie s’adressent à l’intendant de la Nouvelle-France Hocquart pour se plaindre que le grand-voyer Lanouiller de Boisclerc a ordonné la construction d’un pont en pierre dans leur paroisse. Ils allèguent que le coût de cette construction est trop onéreux pour eux, d’autant plus qu’il va servir aux étrangers.


1751 (4 juin)

Bail à ferme d’un moulin à eau situé sur la rivière Saint-Jean dans la seigneurie de Lavaltrie par Pierre Margane, seigneur de Lavaltrie, de la Ville de Montréal rue Notre-Dame, à François Quesse (Caisse),  meunier (devant le notaire Danré de Blanzy).


1752 (29 juin)

Nous retrouvons dans les registres de Lavaltrie l’abjuration de Jean Hali (mais il signe John Harvy) natif de Londres en Angleterre, qui se fait baptiser par le curé Basile Papin.


1792 (19 juin)

Élection de Pierre-Paul Margane de Lavaltrie comme député du comté de Warwick (comprenant les paroisses de Lavaltrie, Lanoraie, Berthier et Saint-Cuthbert) au premier parlement du Bas-Canada. L’adversaire de M. de Lavaltrie, James Cuthbert, accepte mal sa défaite et conteste l’élection en prétendant que le nouvel élu, n’étant pas sujet britannique, ne peut pas être élu député. Comme il l’a promis le jour de sont élection, Pierre-Paul Margane de Lavaltrie renonce le 26 juin 1792 au droit de retrait féodal ainsi qu’à toute corvée et servitude en faveur de ses censitaires de Lavaltrie. M. de Lavaltrie siège du 10 juillet 1792 au 31 mai 1796 à la Chambre d’assemblée de la province du Bas-Canada. Il ne se représentera pas aux élections de 1796 pour laisser sa place à son gendre, Charles-Gaspard Tarieu de Lanaudière.


1803 (24 JUiN)

Pierre-Paul Margane de Lavaltrie et ses associés obtiennent une concession de 11 486 acres de terre dans le Township de Kildare. Le 18 août 1803, les associés cèdent leurs droits à Pierre-Paul Margane de Lavaltrie sur les trois premiers rangs du Township de Kildare. C’est ainsi que la seigneurie de Lavaltrie devait s’agrandir jusqu’à ce canton.


1812 (7 JUiN)

Décès à Lavaltrie de Charles-Gaspard Tarieu de Lanaudière, âgé de 42 ans, époux de Suzanne-Antoinette Margane de Lavaltrie et père de trois enfants. Il avait été élu en 1796 député du comté de Warwick (qui deviendra Berthier) à la Chambre d’assemblée du Bas-Canada, succédant ainsi à son beau-père Pierre-Paul Margane de Lavaltrie. En 1804, Charles-Gaspard de Lanaudière avait été élu député du comté de Leinster (qui deviendra le comté de l’Assomption). Seigneur également de la seigneurie de Saint-Vallier dans la région de Québec et colonel de milice, il est inhumé le 9 juin 1812 dans l’église de Lavaltrie, sous le banc seigneurial.

Suzanne-Antoinette Margane de Lavalatrie et sa mère Marie-Angélique de La Corne de Chapt (veuve de Pierre-Paul Margane de Lavaltrie) confient l’administration de la seigneurie de Lavaltrie au notaire Joseph-Édouard Faribault de L’Assomption pour une période de dix ans.


1823 (11 JUiN)

Naissance à Lavaltrie de Léon Clétus Dufour, fils de Michel Dufour dit Latour et de Charlotte Robillard. Ordonné prêtre le 18 novembre 1849, il est curé de Saint-Zotique (1853-1858) et de Côteau-du-Lac (1858-1892). Il se retire à Valleyfield où il décède le 6 novembre 1905.


Source: « LE LAVALTRIE D’AUTREFOIS » (1665-1972) CHRONOLOGIE HISTORIQUE ET PHOTOS ANCIENNES
par Me JEAN HÉTU, Ad. E. Président de la Société d’histoire et du patrimoine de Lavaltrie