450-586-2921, Poste 2303 info@shpl.quebec

Ça s’est passé à Lavaltrie en décembre…

 

1765 (30 décembre)
Décès à Montréal de Pierre Margane de Lavaltrie, âgé de 87 ans, chevalier de l’Ordre royal et militaire de Saint-Louis. Il laisse dans le deuil sa fille Louise-Jeanne (connue aussi sous les prénoms de Marie-Louise) qui hérite du tiers de la seigneurie et son fils Pierre-Paul Margane de Lavaltrie qui hérite des deux tiers de la seigneurie.

1780 (7 décembre)
Inhumation dans l’église sous le banc seigneurial de Marie-Élisabeth de Ramezay, épouse de feu Louis LaCorne de Chapt, capitaine d’un détachement de la Marine, chevalier de Saint-Louis et seigneur de Terrebonne. Elle est la belle-mère de Pierre-Paul Margane de Lavaltrie.

1781 (18 décembre)
Aveu et dénombrement de Pierre-Paul Margane de Lavaltrie, écuier, seigneur de Lavaltrie et de Terrebonne, présenté à Frédéric Haldimand gouverneur de la province de Québec (15 pages).
Pierre-Paul Margane de Lavaltrie déclare que la seigneurie de Lavaltrie appartient également à sa soeur Louise Margane de Lavaltrie alors qu’une partie de la seigneurie de Terrebonne a été léguée à son épouse Marie Duchapt de Lacorne.

La seigneurie de Lavaltrie fait un lieu et demi de front sur dix lieues de profondeur, tenant d’un côté à la seigneurie de Lanauraye et de l’autre à la seigneurie de Saint-Sulpice, par devant au fleuve St-Laurent et par derrière aux terres non concédées. On y trouve aussi « un domaine établi avec deux églises dont une en pierre de quatre vingt pieds de longueur sur quarante deux de largeur, et une autre concession d’un presbitère de pièces sur pièces de trente trois pieds de longueur sur autant de largeur et un manoir seigneurial de quarante deux pieds de longueur sur trente un de largeur ». Le domaine seigneurial fait 140 arpents comprenant aussi deux granges. Pierre-Paul Margane de Lavaltrie indique de plus qu’il possède un moulin banal. Les droits, privilèges et prérogatives de Pierre-Paul Margane de Lavaltrie, à titre de seigneur, sont de rendre la « haute, moienne et basse justice » avec droit de pêche, de chasse et de traite avec les sauvages.

Source: « LE LAVALTRIE D’AUTREFOIS » (1665-1972) CHRONOLOGIE HISTORIQUE ET PHOTOS ANCIENNES
par Me JEAN HÉTU, Ad. E. Président de la Société d’histoire et du patrimoine de Lavaltrie.