450-586-2921, Poste 2303 info@shpl.quebec

Ça s’est passé à Lavaltrie en août…


1668 (11 août)

Séraphin Margane de Lavaltrie épouse à Québec Louise Bissot, née et baptisée à Québec le 25 septembre 1651, fille de François Bissot dit Larivière et de Marie Couillard. Assistent à ce mariage le gouverneur Rémy de Courcelle et l’intendant Jean Talon. Le marié avait presque 27 ans et son épouse n’avait pas encore 17 ans; leur contrat de mariage fut passé le 11 août 1668 devant le notaire Romain Becquet de Québec.

Signatures de Séraphin Margane de Lavaltrie et de Louise Bissot

 

L’acte de mariage de Séraphin Margane de Lavaltrie et de Louise Bissot a été transcrit par Pierre-Georges Roy dans Le Sieur de Vincennes, Fondateur de l’Indiana et sa famille (Québec, Charrier & Dugal ltée, 1919, p. 283).


1698 (16 août)

Marché de maçonnerie d’une tour de moulin à vent situé en la seigneurie de Lavaltrie entre Jean Mars, maître maçon de Villemarie, et Pierre Anger dit Pacquet, maître maçon de Villemarie, et Jean Gibault, maître meunier de Villemarie (devant le notaire Basset dit Deslauriers).

Marché de charpenterie d’un moulin qui sera situé en la seigneurie de Lavaltrie entre Léonard Paillé, maître charpentier de Villemarie et Jean Gibault, maître meunier de Villemarie (devant le notaire Basset dit Deslauriers).


1700 (3 août)

L‘ancêtre de Louis Riel, Jean-Baptiste Riel, s’établit à Lavaltrie. De fait, Louise Bissot, la veuve de Séraphin Margane de Lavaltrie, concède devant le notaire Adhémar à Jean-Baptiste Riel dit L’Irlande (son pays d’origine) qui fut soldat de la compagnie de Monsieur de Lavaltrie, une terre située sur le bord du fleuve Saint-Laurent de 4 arpents et demi de front sur une profondeur de 20 arpents. Jean-Baptiste Riel va épouser le 21 janvier 1704 Louise Cottu, fille de François Cottu l’ancêtre de la famille Coutu. Le couple Riel-Cottu va avoir, entre 1705 et 1727, quatorze enfants nés à Lavaltrie et baptisés pour la plupart à Saint-Sulpice.


1725 (2 août)

Un des devoirs imposés à un seigneur, lorsqu’il y a changement de propriétaire, est de procéder à un Aveu (un plan descriptif) et dénombrement (un recensement des habitants et de leurs possessions) et de le remettre à l’intendant. C’est ce que fit Pierre Margane de Lavaltrie, le 2 août 1725, tant en son nom qu’au nom de sa mère, Louise Bissot, ainsi qu’au nom de ses frères et sœurs. On y mentionne également que la propriété de cette seigneurie est répartie en 1725 de la façon suivante: 1/2 à Louise Bissot, comme veuve de feu Séraphin Margane de Lavaltrie; 1/4 à Pierre leur fils aîné; 1/20 à chacun des cinq autres enfants (Jean, Marie-anne, Madeleine-Louise, Barbe et Louise-Marguerite).



Source: « LE LAVALTRIE D’AUTREFOIS » (1665-1972) CHRONOLOGIE HISTORIQUE ET PHOTOS ANCIENNES 
par Me JEAN HÉTU, Ad. E. Président de la Société d’histoire et du patrimoine de Lavaltrie.